Encornets à la Barcelonnaise

En octobre dernier, lors d’un voyage d’affaire à Barcelone, j’ai pu profiter d’un moment de liberté pour explorer la ville. Notre délégation bretonne avait eu la chance de profiter de visites guidées des principaux sites touristiques. Mais j’avais une autre destination en tête : le marché couvert vieux de plusieurs siècles de la capitale catalane, El Mercat de la Bouqueria

Par de nombreux aspects, ce marché ressemble au marché des Lices: il a été établi au Moyen-Age pour vendre les fruits et légumes de la région et au fur et à mesure de son expansion, le marché  a suivi, et les poissons, les viandes, les jambons en tous genres et les vins se sont ajoutés. Au milieu du XIXième siècle, la municipalité a bati le marché couvert tel que nous le connaissons aujourd'hui, et qui est devenu depuis le point convergent de tous ceux qui aiment la bonne bouffe à Barcelone. Bien qu'un peu trop touristique  pour certains, le Mercat de la Bouqueria continue  de remplir sa fonction principale, l'endroit à les barcelonés  viennent faire leur courses et manger les meilleurs tapas qui soient.

En 2005, ce marché a été nommé Meilleur Marché du monde, et il s'est imposé au centre de toute la culture foodie méditerranéenne. C'est un endroit débordant d'animation, de monde, de bruits et de couleurs... je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Marché des Lices et de sa place de second marché en France, et sans doute un des, sinon le plus grand marché de la côte atlantique en Europe!

Bien sûr, j'ai fait comme tout touriste qui se respecte: j'ai acheté mon jambon pata negra, et quelques bouteilles de vin catalan à ramener chez nous. Mais j'étais surtout venu pour manger: entre les bar à tapas, les  boui-boui minuscules et les bar à fruit de mer, le choix était cornélien. J'ai un peu demandé autour de moi, et on m'a recommandé El Quim, un petit restaurant avec un minuscule comptoir et 18 chaises de bar. 5 cuisiniers, et le chef El Quim lui même, étaient aux fourneaux. dans un espace à peine plus grand qu'une cuisine de caravane... mais la foule s'y pressant était le signe que j'attendais. 

Je me suis emparé d'une chaise, et j'ai commandé des  couteaux grillés. Mes voisins se sont avérés être  un trio de journalistes gastronomiques de Taiwan.. Nous avons commencer à discuter, et à commander avec abandon, en partageant nos plats. Moules épicées, crevettes à l'ail, et gambas énormes, pomme de terre grillées... tout ce que j'aime et je connais de mes années lisboètes!  Mais je restais sur ma faim, et je voulais terminer par quelque chose de spécial. Un plat de chipirons (petits calamars) épicés, servis avec un oeuf au plat était la révélation que j'attendais. Ours ambs xipirones en catalan. J'ai saucé avec mon pain le mélange d'huile d'olive, d'epices et d'oeuf, j'ai commandé un bièrre pour faire passer la chaleur des piments et je suis rentré heureux à mon hotel.

A mon retour, j'ai décidé de faire ma version "Marché des Lices" de ce plat mémorable, et pourtant si simple.

Je n'ai pas trouvé de chipirons ou de calamars- on les trouve plutôt en Méditerranée-  mais les seiches sont en pleine saison ici. On les a achtés entières, et on les a nettoyés nous-même, ce qui n'est pas si difficile, mais vous pouvez toujours demander à votre poissonnier de la faire. A l'arrivée, vous avez les corps lisses, brillants, bien blancs, des seiches fraiches, ainsi que leur tentacules.

J'aime beaucoup les oeufs de caille avec les fruits de mer depuis que je les ai goûtés dans des soupes et sur des sushis d'oursin (uni). Ils apportent une richesse et une onctuosité que j'adore. Notre marchand de fromages en a tous les samedis, donc Marie et moi en avions pris une boite qui n'attendait que sa recette.

C'est un plat super facile à faire, mais tout est dans la rapidité et le coup de main pour bien le réussir. Un fois que les ingrédients sont dans la poêle, tout se joue en moins de 4 minutes. Il faut tout préparer à l'avance: pas le temps d'émincer son ail pendant que ça cuit! 

Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 4 seiches de taille moyenne
  • 2 gousses d'ail
  • 2 piments oiseaux ( ou moins selon votre tolérance)
  • 1 cuillère à soupe d'origan
  • 1/2 cuillière à café de Pimenton de la Vera
  • 1/2 botte de persil
  • 5 dl d'huile d'olive
  • pincée de sel

 

 

Instructions

  1. Emincer l'ail
  2. Coupe les seiche en anneaux et les tentacules en petits morceaux
  3. Faire chauffer l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elle fume légèrement
  4. Ecraser vos piments et ajoutez-les à l'huile
  5. Ajouter les seiches, faire revenir rapidement pendant 30 sec
  6. Ajouter l'ail, l'origan, le sel et le pimenton
  7. Faire revenir pendant 1 minute
  8. Réserver les seiches sur une moitié de la poêle et casser les oeufs de caille sur la moitié restante.
  9. Faire cuire jusqu'à ce que les blancs ne soient plus translucides ( 1 minute environ)
  10. Ajouter le persil emincé.
  11. Servir immédiatement dans la poêle